Pour beaucoup de chiens, il est difficile d’ignorer les distractions (nourriture, autres chiens, enfants, vélos, scooter, etc.) qu’ils rencontrent lors de leur promenande. Pour certains cela provoque une envie et donc de la frustration qui les poussent à tirer sur la laisse pour s’en approcher plus rapidement. D’autres trouverons cela plutôt effrayant et tirerons egalement sur la laisse pour s’en échapper au plus vite. Prendre en considération la cause et l’état émotionnel de son chien lorsque celui-ci tire en laisse est primordial.

Voyons un petit exemple par un exercice qui apprend à son chien à ne pas tirer pour se rendre au plus vite vers ce qui l’interesse :

Objectif :

. Le chien apprend à marcher à vos côtés sans tirer même lorsqu’il veut se diriger vers une distraction.

. Le chien apprend à changer de direction pour vous suivre (Kissy Sound, « on y va »).

. Le chien apprend à marcher en laisse détendu devant d’autres congénères, personnes ou distractions.

. Le chien apprend à tourner la tête et à regarder son propriétaire.

! Travailler dans un endroit où vous pourrez mettre suffisamment  de distance entre les distractions que vous utilisez et votre chien.

. 1er distraction : Jouet & Nourriture :

. Posez une pile de croquettes au sol ou les jouets de votre chien. Commencez cet exercice par la distraction la moins forte des deux.

. Le chiot doit être capable de regarder la nourriture calmement, sans tirer sur la laisse (ajustez la distance pour qu’il réussisse) puis il doit se retourner vers son maître, le regarder (tourner la tête de la distraction suffit au départ), alors récompensez-le en avançant rapidement vers les récompenses. Tenez votre chien par son harnais ou collier en arrivant, ramassez le tas de croquettes ou les jouets puis donnez-lui.

. Instructions :

. Trouvez la bonne distance. Notez les signes où vous dépassez ses limites d’autocontrôle (signe de stress, de frustration). La laisse doit rester détendue. Motivez votre chien à rester à vos côtés. S’il le faut, donnez-lui une ou deux récompenses, mais essayez surtout de commencer à une distance à laquelle votre chien est capable de gérer sa frustration.

. Une fois la laisse détendue, attendez que votre chiot/chien vous regarde et ainsi détourne son attention de la distraction. Alors dites « oui ».

. Avancez rapidement vers la nourriture en tenant votre chiot par son harnais de préférence (s’il a tendance à tirer fort lorsque vous courez), attrapez la nourriture ou les jouets au sol et donnez-lui.

. Répétez environ 3-4 fois par séance. Approchez de la distraction en fonction des progrès de votre chien.

. Si le chiot n’est pas capable de donner de l’attention à son maître (tourner la tête vers son maître, le regarder) et de ne pas tirer sur la laisse pour avancer, leurrer votre chiot avec une récompense et reculez de quelques mètres.

. Les chiots sont autorisés, en revanche, à regarder ce qu’il se passe et particulièrement la distraction que l’on met en face d’eux. Ils n’ont pas à vous porter de l’attention en permanence. En revanche la marche en laisse doit se faire avec une laisse détendue et le chiot doit regarder son maître pour pouvoir avancer.

. Changez de distraction. Imaginons une personne que le chiot souhaite saluer. Avancez de la même manière et donnez le signal assis lorsque le chiot est en face de la personne. Une fois qu’il est assis, la personne peut s’accroupir et récompenser longuement le chiot par des caresses. Pour les cas difficiles (chien qui saute pour saluer), il est préférable que la personne tienne une friandise dans la main et leurre le chien en position assis avant de le caresser.

. L’idée est vraiment de n’exposer son chiot qu’à des distractions qu’il est capable de contrôler. C’est à dire qu’on ne devrait presque pas intervenir, un minimum de signal verbal et de tension sur la laisse.

Leave Your Reply